Témoignage de mes motivations qui m'on amené à quitter la GAFA

éthique
éducation

#1

D’abord, initié par le livre : le règne des quatres, de Scott Galloway. Un livre que mon parrain ma donné. J’ai été sensibilisé par ce livre qui explique l’ampleur des dégât créé par la GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple). Qui détruise peu à peu la liberté de choisir.

En réalisant cela, j’ai commencé à me questionner sur mes habitudes de vie et voir jusqu’à quel point ces géants me facilitais la vie et me rendais peu créatif. J’ai réussi à aller chercher mes données qui etait le plus cruciale en les importants sur une panoplie d’outil de stockage simple. J’ai dû vraiment organiser mes données les plus important comme un archiviste qui fait le tri des documents périmés. Je me suis vraiment incarné dans cette profession pour y arriver. J’ai même eu quelque perte monétaires mais pas d’une grande importance. C’était un sacrifice qui en valait la peine. Par exemple, j’ai perdu de la musique et des logiciels. Peut-être pour une somme de 20$. J’ai toujours été sensibilisé étant jeune à ne pas diffuser mon prénom et nom sur les internets et surtout qu’on ne devait jamais payer pour un logiciel mais pour un service, oui. Malheureusement, j’ai fait quelques erreurs mais je crois bien m’en sortir malgré tout. Bref, pour moi sa n’a pas été si pénible que ça de quitter la GAFA dû à une certaine instruction et sensibilisation étant jeune des internet et des logiciels comme je le démontrais auparavant. Par contre, je comprend que pour d’autres utilisateurs que ça peut être très difficille et aussi de comprendre le travaille d’archiviste (c’est quelque chose!).

Finalement, une fois mes données importante recueillis et la création d’une nouvelle boîte courriel éthiquement responsable (j’utilise Koumbit maintenant) j’ai fermé mes compte de la GAFA un à un. Je vais vous avouer qu’il n’aime, mais vraiment pas, mais vraiment pas ça, il vous font remplir des contrat et vous démontre toute la gigantesque perte des services, données et produits que vous perdez. C’est intimidant pour quelqu’un qui n’est pas sur de son coup.

Seulement, les avantages citoyennes et démocratiques que ça l’apporte sont immenses. On n’imagine pas l’importance d’un tel geste citoyen pour la démocratie. Je vais aller un peu loin mais à mon avis les gens qui réussisse à relever ce défi peuvent passer à d’autre défi, après, face aux logiciels propriétaire. Mais surtout, j’imagine qu’un jour de tel geste seront répertorié dans les livres d’histoires parce c’est avec des gens qui ont été au bout de leur idée en tenant à des valeurs comme la démocratie et la vie privée qu’on ne pourra pas cibler de tel personnes dans les études de marketing/politique parce qu’il n’existerons tout simplement pas dans les données qu’ils auront receuillis et cela permettra de créer un écart entre leur prédiction et la réalité. Un peu comme l’exemple des sondages de léger concernant les dernières élections au Québec. Ils se sont trompé et ils semble vraiment ne pas avoir aimé ça. En effet, le fait de ne pas leur donné l’outil (donnée) pour savoir ou nous allons, cela renforcera la beauté de la démocratie qui est en partie de ne pas prédire l’évolution des humains en société.

En espérant que mon témoignage va vous aider à continuer votre bon travail pour le libre. Enfin, en espérant que vous ayez compris l’essentiel de mon témoignage malgré mes fautes.

Un petit pas pour un citoyen mais un grand pas pour le libre!


#2

Merci pour ce partage d’expérience!

Le livre “Le règne des quatre” que je ne connaissais pas est disponible ici:

Il y aussi un article d’août 2018 ici:


#3

Merci pour ce témoignage. Tu met l’accent sur l’enjeu humain, de se convaincre, et de convaincre les copains, sur l’importance majeure de faire l’effort de libérer notre vie informatique.

Ici (je suppose) on est tous convaincus. On parviens probablement à créer une petite bulle hors de contrôle, mais j’avais tendance à craindre que ce soit dérisoire. Si l’importance globale du contrôle permet, par exemple, de faire élire un “Donald Trump”, le fait que j’échappe, avec quelques ami(e)s à ce contrôle ne nous suffit pas à échapper à la société qui c’est fait contrôler ! Ton témoignage évoque les biais que l’on peut introduire pour désorienter de système, genre en répondant de façon atypique à des sondages d’opinion … C’est une piste intéressante.

J’ai le triste souvenir d’avoir fait pleurer une amie activiste en lui disant que tant qu’elle utiliserait les outils de nos adversaires (google, facebook principalement) pour organiser ses activités, cela ne servait pas à grand chose. Pour elle, utiliser des outils qui marchent bien sans avoir à se casser la tête, pour pouvoir mettre ses énergies dans la mobilisation et les débats, c’est tellement important !

Il me semble qu’un de nos plus importants défis, c’est de savoir répondre à ça, à la fois sur les plans humains et techniques.

Je n’arriverai pas pendant le mois à venir, à reprendre l’ébauche de mon pamphlet
“L’art de perdre la guerre, avec ce que nous croyons être nos ordinateurs”
Si quelqu’un veut y participer, relire, mettre en place des moyens de co-écriture … cela me poussera à mettre ce projet plus haut dans mes priorités au retour de mon voyage :drum:


#4

Exact, j’ai essayé de donner une idée des difficultés rencontrées par un simple utilisateur. On m’a recommandé d’expliquer quelques étapes ou démarche pour en arriver à lutter contre les logiciels propriétaire pour un simple utilisateur avec des connaissances de base en informatique. Je vais essayer de te donner des idées pour ton livre et aussi démontrer ma stratégie pour amener des simple utilisateurs à quitter la GAFA ou du moins pour y militer en ce sens.

C’est important de noter que je ne veux pas en disant simple utilisateur les considéré péjorativement, c’est juste normal que quand nous commençons que nous ayons certaine difficulté. J’ai compris qu’il y a beaucoup de niveau d’utilisateur. Certains connaissent bien la science de l’informatique d’autre pas du tout, je crois que les utilisateurs expérimentés peuvent mieux lutter parce qu’ils ont beaucoup d’outil (connaissance) et peuvent ainsi donner l’exemple, comme nous essayons tous de faire ici.

Donc, ce que je suggère pour les nouveaux utilisateurs c’est de respecter leur rythme et surtout de les sensibiliser à l’éthique dans le domaine des technologies (Concrètement les amenés à choisir un pilier de la GAFA et les amenés à en quitter un. Selon moi le plus facile à quitter est facebook et encore là ça reste extrêmement difficile pour certains).

Bref je reviendrais sur certaine question à se poser quand on veut quitter un de ces pilier.

D’abord, leur parler des 4 liberté ensuite, leur expliqué la volonté de plusieurs bénévole ou travailleur de créer du matérielle libre durable, modifiable, efficace pour tous.

Ensuite, leur parler de l’importance de la vie privée et y faire le lien démocratique. C’est-à-dire qu’il faut qu’il choisisse une partie de la bête à ne pas nourrir. Soit google, amazon, facebook ou apple. Il faut leur expliqué ce qu’est les méta-donnée et l’importance qu’ils ont par exemple pour la science du marketing ou pour les économistes ou voir une sécurité d’État trop intrusive. Leur faire comprendre que c’est sciences ou défense sont fait pour prévoir les tendances et les changements. Enfin, leur dire que la beauté de la démocratie c’est de ne pas savoir ou l’humanité s’en va (Une des idées de Snowden lors de sa conférence à Mcgill). J’aimerais bien si vous avez des articles scientifiques corroborer ce que j’avance. En espérant, faire du sens dans ma rhétorique.

Enfin, nous revenons aux nombreuses questions qu’on doit se poser lorsqu’on quitte un des piliers. Pour facebook, simplement de dire que les petits geste, les petites attentions sont très important de nos jours parce qu’il y en n’a plus aussi souvent malheureusement. De prendre le temps d’écrire à la main quelque chose et de prendre le temps de l’envoyer demande plus d’effort et donc donne plus de valeurs à l’attention de la personne que nous voulons y porter le geste ou l’attention. Par la suite, l’argument de la création d’événement ou pour les contacts. Il y a une alternative très fonctionnelle à ça et c’est les courriels ou les lettres. Je dois ajouter que prendre le temps d’envoyer un courriel d’invitation ou des lettres manuscrites (surtout manuscrite) que le gestes est beaucoup plus valeureux. Par ailleurs, je crois qu’il y aussi d’autre alternative pour gérer les événement ou les groupes. Il faut aussi dire que si tu crée un événement d’envergure qu’il y a des gens surement que tu ne connais pas qui y seront et qu’ainsi cela peut facilement déraper. Finalement, ce serait seulement les compagnie qui tenderais vers ce type de plate-forme pour attirer le plus de gens possible. Les simples utilisateurs pour les toute les sortes d’événement n’ont pas avantage de créer des événements d’envergure étant donné que leur lien ne sont pas tissé sérré avec 50 personnes mais voir normalement avec un beaucoup plus petit nombre de personne.

En ce qui concerne Amazon, apple c’est une questions de consommation. Encouragez locale et les petits commerce. Vous prenez plus de temps à valoriser vos localité ce qui est en soi très apprécié pour l’État parce que c’est de l’économie qui reste au sein de notre société et la fait grandir.

Pour google, celui-là est le plus coriace à mon avis. Il faut réussir à trouver un courriel alternatif libre. Puis trouver des manières alternatifs à google drive. Trouver une manière de transférer ses courriel important aussi. Comme le transfert de gros fichier par courriel etc…
Enfin, utiliser le moins possible le moteur de recherche google, voir jamais si possible.

(P-S) Ne pas oublier qu’une des manières les plus concrète de voir un résultat (pour quitter un des piliers de la GAFA) pour un simple utilisateur c’est de fermer un de ces comptes de la GAFA de manière permanente. Il faut aussi respecter leur rythme pour qu’ils puissent les quittés lentement mais surement afin de s’assurer qu’ils ont les convictions nécéssaires et la motivation pour parce que c’est très demandant/exigeant socialement.

Écris avec les meilleurs des intentions!