C'est la fin de CentOS tel qu'on le connait

CentOS deviendra d’ici un an une distribution « unstable » basée sur les versions Beta de CentOS. De plus, le support à long terme (10 ans) disparaît.

Je pose quelques questions:

Surprise ou c’était prévisible ?
Etes-vous des utilisateurs de CentOS ?
Quel est la meilleure alternative stable dans le monde RPM pour ne pas avoir à payer du support RedHat ?

Je suis assez embêté par ça personnellement, moi qui venais enfin de passer mon serveur personnel (essentiellement un LAMP « bare-metal ») de CentOS 7 à CentOS 8. C’est un serveur qui sert pas mal juste à Matomo car les hébergements mutualisés cheap n’ont pas les ressources disponibles pour traiter ma grosse basse de données SQL, et Matomo en tant que SaaS a un coût bien trop prohibitif.

Ce qui m’attirait à CentOS, c’était les looooooooongs support cycles, essentiellement un truc figé dans le temps mais « patché pour la sécurité pendant 10 ans », un truc que je peux installer, activer les mises à jour automatiques, en l’oublier pendant des années. Pour moi, sur un serveur, des mises à jour autres que des mises à jour de sécurité ne représentent qu’un potentiel potentiel de shit qui va casser, et j’ai pas le temps pour ça. Chaque minute que je passe à administrer un serveur est une minute que je hais, à moins d’être grassement payé pour le faire :slight_smile:

Et donc là je me demande vers quoi je vais devoir re-migrer d’ici la fin 2021 (moi qui pensais être tranquille pour des années encore):

  • Fedora Server: bleeding edge absolu, et c’est cool/excitant d’un certain point de vue, et ça correspond à ma distro de desktop… mais en même temps, connaissant comment je hais réparer un serveur (ou même juste maintenir à jour mes applications web tout le temps), même si on me dit que y’a généralement pas de problèmes dessus, je me méfie de la quantité de suivi que ça impliquerait
  • CentOS Stream: essentiellement un entre-deux entre Fedora et RHEL
  • Debian « testing »: correspondrait à Ubuntu LTS, si je ne me trompe pas.
  • Debian « stable »: probablement correspondant à RHEL (ou l’ancien Centos) en termes de vétusté/stabilité des paquets.
  • Rocky Linux: essentiellement un reboot de CentOS sous un nouveau nom, par un des fondateurs de CentOS. Je sais pas comment je me sens à propos de ça.

Fedora et CentOS Stream me permettraient de garder quelques trucs bien comme Cockpit et DNF (un des trucs qui m’a totalement vendu à YUM/DNF quand je suis venu du monde d’APT-get/APT, c’est le fait qu’on puisse downgrader des paquets, avec dnf downgrade ou dnf distro-sync et ça marche. Sous Ubuntu/Debian, si tu veux revenir à une version précédente, you’re shit out of luck.)

Normalement Debian « stable » est ce que je considèrerais en premier pour un serveur, cependant avec ce que je constate dans les dernières années où les nouvelles versions de PHP sortent de plus en plus vite et fréquemment après PHP 7, et où on se retrouve sur un tapis roulant avec Wordpress + Matomo + Kanboard et autres, je ne suis plus sûr que rester figé dans le temps avec Debian « stable » est une bonne idée… donc plutôt Debian « testing »? Qu’en pensez vous?

Je ne veux pas utiliser Ubuntu parce que je ne fais pas confiance à Canonical, je ne compte plus le nombre de fois où ils ont trahi les projets/communautés à travers les années, et ils cherchent toujours à pousser XYZ technologies endémiques à Ubuntu avant de jeter l’éponge quelques années après et on se retrouve avec les pots cassés/abandonnés. Tant qu’à faire, autant être déjà sur Debian pour ne pas avoir à « revenir à Debian » ou gérer des bizarreries d’Ubuntu, j’ai l’impression.

Au moins avec Debian, même si c’est un panier de crabes hippies, en principe ça m’éliminerait le corporatisme de l’équation et je suis sûr que Debian sera encore là dans X années, je saurais à quoi m’en tenir… D’un autre côté leur bug tracker m’horripile et je n’oserais pas y mettre les pieds; aussi la communauté Debian a… une certaine réputation disons:

Pour tout serveur Debian sérieux, c’est «stable» ou rien à mon avis. Il y a des paquets manquants ou pas à jour ? C’est inévitable et c’est à ça que servent les backports : https://backports.debian.org

1 J'aime
  • Prévisible
  • Oui, pour migrer vers Debian.
  • Définissons « stable » :slight_smile:

J’ai vécu le bonheur (vraiment) de passer plusieurs serveurs Centos 5 vers Debian. J’ai été surpris de la facilité de faire ça pour quelqu’un comme moi qui n’avait jamais touché à CentOS avant.

Parlant de Matomo, du temps que je travaillais pour eux (avant, chez Piwik.pro) j’ai même écrit un guide d’installation pour RHEL/CentOS. J’ai cherché, essayé quelques trucs et ça a fonctionné. Sincèrement c’est à la portée de tout sysadmin motivé, et probablement encore plus d’une entreprise qui n’aurait pas les moyens de laisser leur bateu CentOS couler…

Je crois qu’on sous-estime la qualité et quantité d’information disponible pour qu’un sysadmin d’expérience fasse ce type de migrations. Je prévois qu’une partie des orphelins CentOS passeront à Debian et l’autre ira payer IBM.

Je crois aussi qu’une partie non-négligeable d’administrateurs CentOS va juste laisser crever leurs serveurs par manque de maintenance et je crois que le vrai problème c’est ça. Ça fait un joueur de moins, un choix de moins. Ça va aussi donner une mauvaise réputation aux logiciels libres ou en tout cas à « Linux » alors que c’est un « pulled the rug » classique. Un sous ensemble de cette partie fera ce choix par ignorance, sans avoir su ou cherché pour se rendre compte que les « crabes hippies » de Debian assurent quand même sa longévité au long terme - voir https://wiki.debian.org/LTS.

Si vous avez un parc CentOS votre free lunch est terminé. Tant qu’à payer pour du support, passez donc à Debian et suivez le sentier LTS, et contribuez financièrement au projet si vous en avez les moyens. Si non, vous apprendrez quand même quelque chose d’utile au passage. Qui sait, peut-être pourrez-vous même monnayer cette expertise de migration :wink:

2 J'aimes

Je ne sais pas. Je ne suis pas tellement au courant de CentOS.

non

Ce n’est pas dans le monde RPM, mais mon serveur Atlantis.DOMAIN utilise FreeBSD 12.2.
Très très stable.

Découvrez FreeBSD ici : https://www.freebsd.org/

Oracle ont fait un script pour migrer vers Oracle Linux (aussi basé sur RedHat) https://linux.oracle.com/switch/centos/
Ça semble une alternative viable à CentOS pour ceux qui en ont besoin, sous des conditions similaires. Je vais laisser à d’autres le débat entre IBM et Oracle.

Je suis bien d’accord que Debian est génial. Pour les accrocs à CentOS (que je n’ai jamais eu à essayer), il y a une tentative de reboot: https://github.com/rocky-linux/rocky

Je suis content que mon serveur à la maison roule FreeBSD 12.2-RELEASE.

Trois autres alternatives possibles…

https://almalinux.org/ (voir l’article suivant, en anglais):

Et en français (articles):

1 J'aime