Domotique libre ? HomeAssistant, Zigbee/Zwave, autres... qu'utilisez vous?

Je me demandais quel matériel et logiciels utilisent ceux et celles parmi vous qui avez une installation de domotique ?
J’ai une petite configuration avec des lumières Philips Hue et des thermostats Sinopee (hub/cloud privateur) que je m’apprête à intégrer à HomeAssistant. J’ai vu qu’IKEA vient de lancer des haut-parleurs et autres compatibles avec HA / Sonos. Il y a aussi une bonne multitude d’appareils disponibles dans nos magasins de rénovation.
Quelle est votre expérience et avec quels appareils ?

Pour la question des haut-parleurs: par le plus grand des hasard je suis tombé sur ce teardown des IKEA Symfonisk qui sont des Sonos rebrandés (je sais pas pourquoi je suis tombé dessus, je ne magasine même pas des haut-parleurs).

  • En voyant ça j’ai fait “Mais… qui voudrait ça? Le truc fait seulement réseau, a des condensateurs cheap, pas d’entrée analogique, et ne fait même pas stereo.” Quand je vois que le truc a une carte mère (!) avec du i.MX 6 (!!) déjà je me dis “Voilà un truc de plus qui peut foirer”, mais quand on voit qu’en plus les condensateurs sont de mauvaise facture et que c’est un appareil branché en permanence sans bouton on/off… quasi garanti que dans quelques années c’est mort.
  • En comparaison, mon kit 5.1 Logitech analogique (pour ordinateur, avec 6 câbles RCA) acheté à 70$ en 2002-2004 fonctionne toujours à merveille. Mais bon, je suis pas vraiment un audiophile (pour les micros et écouteurs si, mais les haut-parleurs non)…

Pour ce qui est de la domotique avec des “home assistants”, je me suis jamais lancé dans cette affaire là. On pourra me traiter de luddite, mais à part peut-être vouloir avoir des rideaux automatisés sur une minuterie, j’ai jamais compris l’intérêt de la domotique connectée (allumer des lumières par la voix au lieu de se lever et flipper une switch? Eh boy, quelle révolution de qualité de vie…), et je trouve que c’est trop cher payé en vie privée et problèmes de sécurité potentiels (voir aussi: Internet of Shit), en dollars, et en troubles de recherche & paramétrage. Mais bon, j’ai pas besoin de vidéosurveillance non plus…

Merci pour ton impression des haut-parleurs IKEA/Sonos, en effet on peut faire pas mal mieux avec quelque chose comme le Volumio et des vrais haut-parleurs.

Pour moi très pratique pour “tout éteindre” ou “éteindre à 20h” dans certaines pièces et surtout pour différentes intensités (ou “scènes” dans le jargon). Même chose pour les thermostats. C’est pas tellement une question d’accès à distance et justement HA permet de tout faire chez toi, sans connecter à des services tiers - ou a distance, avec un VPN etc.

Je voudrais préciser que quand je parle de HomeAssistant c’est de ce projet que je parle : https://www.home-assistant.io/, pas du bidule cloud de Google.

Justement, “meh”…

  • Un thermostat non-connecté programmable (avec des heures et jours de la semaine) c’est genre 30 à 60$, je l’ai programmé une fois y’a des années et plus besoin d’y toucher ensuite, et ça “bug pas”. Faut dire que le mien contrôle une thermopompe et échangeur d’air aussi, alors j’ai surtout pas envie de f?&!er avec (“If it ain’t broken, don’t fix it!” :wink:)
  • Toutes mes ampoules (LEDs ou CFLs) sont à éclairage “chaud” (genre 3000 kelvins, et avec un CRI de >90%) parce que 1) ça ne sert que le soir 2) il faut éviter la lumière bleue/blanche le soir si on veut pouvoir dormir.
    • Dans certains cas particuliers j’ai un potentiomètre (a.k.a. “dimmer” ou “gradateur” en bon québécois) pour contrôler l’intensité, par exemple dans la salle de bain. Quand je sors d’une pièce je flippe la switch pour éteindre, merci bonsoir.
    • J’ai jamais envie de changer la couleur de l’éclairage parce que le chaud/jaunâtre est le seul qui ne fuck pas les rythme circadiens et la mélatonine dans notre corps, et donc la qualité de notre sommeil.

Pour ce qui est du contrôle à distance: si j’habitais dans une maison unifamilliale et que j’étais parano pour les cambriolages pour des longues absences peut-être que je verrais un intérêt, mais sinon, en appartement, pas vraiment d’intérêt: soit je suis là (ou quelqu’un y est à ma place), soit, ben, je suis pas là… dans ce cas pourquoi je voudrais allumer/éteindre des trucs si je suis pas là pour ressentir la différence?

Y’a rien de mal à aimer les gadgets, mais pour moi personnellement je trouve que c’est du trouble, du cash, et des bugs pour rien. Mes interrupteurs “stupides” marcheront encore dans 15 ans! :face_with_monocle:

Mais bon, bien que je partage ici mon opinion de vieux crouton, je ne veux pas freiner la discussion ou décourager les gens qui voudraient se lancer dans de l’intégration d’automatisation libre, parce que oui fondamentalement c’est plutôt cool. J’ai juste du mal à me le justifier “pour moi-même”, je suis pas vraiment le public cible je crois :thinking:

1 J'aime

Une clientèle pour ça c’est les personnes âgées et à mobilité réduite pour qui aller fermer la switch de la lampe torchère derrière le divan est quasi impossible. Ça peut en faire des projets intéressants. Pour les hauts parleurs, j’ai un connecteur bluetooth TP-Link HA100 branché dans mon ampli et je peux connecter n’importe quoi dessus facilement avec NFC. C’est environ 40$ et ça jamais bogué.

Une mention spéciale au Respeaker et au logiciel Snips qui permettent de créer un assistant vocal domestique sans dépendre d’un service “gratuit” comme Alexa ou Google:
https://docs.snips.ai/articles/other-platforms/respeaker-core-2.0

Ceci dit il n’est pas nécessaire d’avoir un micro directionnel fait avec un matrice de MEMs, un micro directionnel analogique avec un Raspberry Pi fait l’affaire (mais pourrait coûter plus cher).

Il y a autant de solutions domotiques que d’usagers potentiels, alors pour ceux qui en ressente le besoin c’est toujours mieux d’utiliser des solutions libres et respectueuses de la vie privée; ce qui manque c’est un modèle d’affaire pour vendre, configurer et entretenir ce genre de systèmes.

Pour la commande vocale j’ai fait une belle trouvaille que je compte essayer sous peu : https://www.audeme.com/

Concernant le modèle d’affaires, je ne comprends pas ta remarque. justement le modèle est basé sur la vente, la configuration et l’entretien de ces systèmes qui supportent des centaines d’appareils et fonctionnalités, avec la possibilité de n’envoyer aucune donnée sur le nuage et contrôler le tout soi-même, et non dans la captivité et dépendance de systèmes qui risquent l’obsolescence de leurs acheteurs comme il est arrivé à Nest et +.

Je pensais au fait que le modèle d’affaire de ces entreprises en ligne c’est du G2G (geek to geek); ils vendent des produits conçus par des geeks pour d’autres geeks. Je doute qu’une entreprise de service domotique locale émerge avec de tels produits, parce qu’elle ne s’inscrirait pas dans la logique industrielle “normale”. Quand est-ce qu’un “tout le monde” va engager un sysdamin GNU/Linux ou un bricoleur Arduino pour faire flasher ses lumières de Noël? Il va plutôt aller chez Rona acheter un bidule générique d’une compagnie reconnue qui vend déjà des clous. Tant qu’il ne sera pas normal d’avoir des stations GNU/Linux à l’école et au travail, il ne sera pas normal de configurer sa domotique avec du code source. Ce n’est probablement qu’une question de temps.

C’est pas mal le lot de ma clientèle :smiley:

Cependant je prévois faire un kit garanti avec du service autour. C’est monnaie courante en TI de PME de faire installer le réseau, le téléphone, etc. La domotique au bureau est tout aussi utile.

Pour la “domotique avec du code source”, en fait la plupart d’équipement réseau et du IoT roule Linux embarqué, presque tous les produits de grandes marques sont accompagnés d’une notice GPL permettant de demander le code source (et parfois on peut reflasher l’équipement aussi). Les utilisateurs ne le savent peut-être pas, mais le code source de leur installation domotique est déjà disponible dans la plupart des cas.

Ce que tu décris c’est du G2E (Geek to Enterprise). Ce que j’aimerais c’est du G2P (Geek to People), pour de la domotique à la maison (pas au bureau). Effectivement, un utilisateur lambda ne sait pas qu’un routeur domestique roule Linux; même si il le savait il s’en balancerait parce que nos logiques industrielles et notre rapport client/produit n’a presque pas changé, merci au “open source” qui a “commodifié” le libre pour conserver cette logique (et dans bien des cas l’amplifier, notamment avec les services en ligne dont nous sommes les produits). Un bidule IoT qui ne fonctionne plus, license GPL ou pas, sera jeté aussi facilement qu’un autre produit de consommation, et l’obsolescence du matériel ralenti peu avec du libre si l’utilisateur n’est pas un geek.

Je sais pas si c’est pertinent à cette discussion, mais on vient de me faire découvrir HestiaPi, thermostat libre (il semble) basé sur RaspberryPi. Je sais pas si c’est une alternative valable (partielle?) à ce que vous cherchez, ou si c’est juste un complément, ou une pièce à part du puzzle. Je songe à remplacer un thermostat de thermopompe non-programmable (pas d’heures/jours) par ceci éventuellement. Potentiellement plus simple de setup et d’utilisation que HomeAssistant?

Ça dit “HestiaPi based on OpenHAB” qui est un autre “tout en un” comme Home Assistant. En lisant leur page de socio-financement, j’en déduit que c’est une installation OpenHAB spécifique à un rPi modifié pour faire un afficheur/contrôleur de température (thermostat) 100% libre (ok, sauf le microcode du rPi, etc.).

Ça ne l’empêche pas de contrôler tout le reste (lumières, humidité, détection de fuites d’eau etc.). Ça fait du sens ?

Très intéressant, merci du partage!