Québec prévoit faire son propre cloud pour 325 M$

J’ai l’impression que ceci est une mission toute indiquée pour Drave et ses partenaires, tout d’abord pour le lobbyisme d’exiger que ce soit une solution libre auto-hébergée, s’assurer que l’appel d’offres n’est pas truqué en défaveur des entreprises de logiciels libres, et ensuite peut-être pour y participer directement…

Peut-être que FACiL pourrait contacter le journaliste qui a écrit cet article, également?

1 « J'aime »

C’est étonnant, l’article relate que «Québec ne possède pas l’expertise pour mettre sur pied une telle technologie» – alors que Montréal est censée être un pôle international en IA et que la province regorge de startups en TI. Oui, le gouvernement manque sans doute d’experts dans son propre personnel, mais il me semble que cela reflète mal le talent qui existe au Québec…

« Le Royaume-Uni n’abandonne pas tout à l’infonuagique ni à la simple logique du marché, qui est si facilement défaillante. Le gouvernement a mis sur pied dès 2013 un fournisseur de centre de données nommé Crown Hosting Data Centres Limited, une coentreprise qui appartient à l’État et à Ark Data Centres Limited, une entreprise privée britannique spécialisée dans la construction et la gestion de centres de données. La sécurité des installations, au-dessus des normes internationales, est assurée par des agences publiques qui relèvent ultimement de la Défense[49]. En 2015, le gouvernement a lancé sur le Marché numérique du secteur public sa propre plateforme (GOV. UK Platform as a Service), reproduisant en quelque sorte ce qu’Amazon a fait en 2006 avec les Amazon Web Services (AWS). Soulignons avec emphase que cette plateforme est construire sur la base de Cloud Foundry, une collection de logiciels libres qui est gérée comme une ressource commune par l’organisme sans but lucratif Cloud Foundry Foundation. Actuellement hébergée au Royaume-Uni, dans les infrastructures infonuagiques d’Amazon UK[50], la plateforme gouvernementale pourrait aisément changer de fournisseur puisque Cloud Foundry ne dépend aucunement des spécificités des AWS[51].»

L'Action nationale - La tête dans les nuages. L'infonuagique publique