Introduction à Drave Développement, OBNL pour la souveraineté numérique du Québec

Nous aimerions proposer la création d’un organisme « Drave Dévelopement » sur les forums du libre.

Drave Développement est un organisme à but non-lucratif qui a pour mission la souveraineté numérique du Québec. Pour ce faire, nous visons un écosystème du libre québécois vaste, fort, innovateur, prospère et pérenne.

Drave Développement fait la promotion de l’utilisation des fonds publics pour le bien commun; le logiciel et matériel libre, les données ouvertes et les infrastructures décentralisées et mutualisées qui permettent au Québec de développer son expertise technique locale, son autonomie technologique et augmenter la compétitivité commerciale du Québec sur la scène internationale.

Pour y arriver, nous devons représenter nos membres (les entreprises de l’écosystème du libre et les utilisateurs commerciaux) informer et influencer les gouvernements pour réaliser nos objectifs et orienter les fonds publics vers une utilisation efficace.

En complémentarité avec FACiL qui a pour mission « l’appropriation collective de l’informatique libre » avec un focus sur l’informatique personnelle, la mission de Drave Développement est orienté vers le succès commercial de l’écosystème du libre à travers le développement d’affaires.

Nos lettres patentes de l’organisation enregistrées au Registre des entreprises en date du 30 Mars 2021 (http://www.registreentreprises.gouv.qc.ca/) énumèrent nos objets comme suit:

  • Permettre l’atteinte de la souveraineté numérique - c’est-à-dire l’indépendance technologique des communautés - grâce à une expertise, à un écosystème et à des outils québécois.

  • Favoriser la liberté d’accès, d’utilisation, de copie, de modification et de redistribution des communs numériques par tous les québécois et toutes les québécoises, par toutes les organisations de la société civile, par toutes les organisations privées, par le gouvernement et par toutes les organisations gouvernementales.

  • Favoriser et stimuler un écosystème du logiciel libre québécois, afin qu’il soit vaste, fort, novateur, prospère et pérenne.

  • Encourager, stimuler et permettre la collaboration libre entre tous les individus et organisations, par l’utilisation du logiciel libre, des données ouvertes et de tout autre commun numérique.

  • Fournir un leadership d’affaires, technique et organisationnel en matière de technologie libre.

  • Rendre disponible et permettre l’utilisation des technologies libres québécoises par les individus, les entreprises, les organisations de la société civile, les organisations gouvernementales et les gouvernements au Québec, au Canada et à l’international.

Pour accomplir notre mission, nous sommes à faire les démarches pour s’enregister comme lobbyistes d’organisation au Registraire des lobbyistes du Québec (https://www.lobby.gouv.qc.ca). [Anecdote intéressante: le registraire oblige les utilisateurs à utiliser Internet Explorer 11 sur Windows pour la création de compte et la soumission de formulaires… Un succès historique des efforts de lobbying de Microsoft dans le passé.]

Nous sommes aussi à construire une vitrine commerciale de produits tel que ERPLibre (un dérivé d’Odoo par TechnoLibre), L’Aquarium (un dérivé de Jitsi par Why Not Blue) et Startin’Blox (une pile de composantes libres sur le standard Solid). Nous avons aussi à mettre en place l’ensemble des outils pour servir l’organisation même ou plus probablement utiliser les outils déployés de nos partenaires.

Nous avons aussi à mettre en place nos règlements généraux, identifier des candidats pour le conseil d’administration. Notre objectif est de créer une organisation horizontale et décentralisée en empruntant aux concepts d’holocratie et de sociocratie tout en respectant les requis légaux de l’organisation. Beaucoup de travail de ce côté en perspective et votre aide est appréciée.

Nous avons plusieurs initiatives en cours et nous cherchons collaborateurs (draveurs) et organisations partenaires. Notre modèle d’affaires pour l’OBNL est de permettre à nos partenaires de prêter à un taux d’intérêt (4%) intéressant mais sans conditions de remboursement des ressources techniques et financières pour générer de nouvelles opportunités. L’OBNL capture un pourcentage (15%) des opportunités créées pour générer un fonds d’auto-investissement et éventuellement rembourser les prêts des partenaires à partir des surplus générés.

3 J'aimes

@mathieugp @francois.pelletier quel est le processus pour obtenir une nouvelle catégorie organisme sur les forumsdulibre.quebec? Faut-il une décision du conseil d’administration de FACiL? Un membership à une organisation pour contribuer au service?

@rngadam Il n’y a pas vraiment de processus. Pas encore en tout cas… :wink:

Les deux organismes (FACiL et LinuQ) qu’on voit sur l’accueil sont les deux organismes qui ont à l’origine initié les Forums du libre du Québec. Il est vrai qu’il fait partie du projet initial d’inviter d’autres organismes ou collectifs, notamment ceux qui sont déjà dans la liste des organisations de l’Agenda du libre du Québec, mais rien de systématique n’a été fait en pratique. Quelques uns des organismes qui avaient montré de l’intérêt à l’idée de départ (si ma mémoire est bonne OpenStreetMap Montréal, Club Linux Atomic, autres ?) n’existent plus aujourd’hui.

Il n’a par contre jamais été envisagé d’inclure des organismes qui mènent des activités commerciales, y compris ceux qui sont des OSBL comme Koumbit ou maintenant Drave Développement. La question mérite sans doute d’être soulevée, ne serait-ce que pour clarifier et formaliser le processus et les conditions d’admission si l’on peut dire. Donc tu as bien fait de poser la question et «Méta» est probablement le bon endroit pour débuter la conversation. :slight_smile:

Voici ce qui me vient en tête au premier abord. Au lieu d’une règle qui excluerait immédiatement les entreprises, les coops ou les OSBL spéciaux comme Koumbit et Drave, il pourrait y avoir des règles/consignes pour encadrer ce qui est «commercial». C’est déjà comme ça dans l’Agenda du libre du Québec dans les «Recommandations importantes» du formulaire de soumission et c’est déjà un peu le cas ici aussi avec la catégorie des «Petites annonces». Bref, il y a sans doute moyen de moyenner. Par contre, si on arrive pas à poser des règles qui permettront d’éviter de changer la vocation principalement communautaire et non commerciale des Forums du libre du Québec, il n’y aura pas d’autre choix à mon avis que d’établir un règle plus sévère.

Qu’en pensez-vous ?

1 J'aime

Français, libre et pas franchement auto-promotionnel me semble juste.

J’aimerais que Drave Développement puisse utiliser les Forums du libre pour initier avec ses draveurs des discussions sur des stratégies pour faire la promotion du libre auprès des gouvernements, entreprises parapubliques, d’organisations civiles et entreprises privées.

Je pense que pour être équitable ça serait de permettre seulement aux membres organisationnels de FACiL d’obtenir la catégorie.

2 J'aimes

@rngadam : en effet, restreindre aux membres organisationnels de FACiL est une avenue à considérer.

Effectivement la majorité des liens de cette liste conduisent vers un cul de sac :frowning:

Est-ce que c’est une proposition qui devra être mis sur la table au prochain CA? Comment se prennent les décisions pour les outils FACiL?

Je vais amener la question à la prochaine réunion du CA de FACiL (fin avril). On pourrait aller jusqu’à adopter une résolution formelle, mais on verra si les autres membres jugent que ça vaut la peine. En principe LinuQ a aussi son mot à dire sur la question. Et même chose pour pas mal n’importe qui se sent concerné ici dans les Forums. Nous visons (et atteignons souvent) le consensus. :slight_smile:

2 J'aimes

Super! Est-ce qu’il y a moyen de mettre aussi sur la table une entente de collaboration entre Drave Développement et FACiL?

Tout dépendra évidemment du contenu de la variable «entente de collaboration», de la compatibilité avec notre mission et de ce que ça impliquera pour nos bénévoles. Vaut mieux mettre par écrit ce que tu as en tête exactement et envoyer le tout à @tahini, secrétaire du CA de FACiL et responsable de l’organisation de nos réunions.

@tahini @mathieugp

Voici l’entente-cadre proposé pour les partenaires de Drave Développement:

(désolé pour le Google Docs, mais une instance NextCloud avec Collabora est encore en développement)

Vos commentaires et questions sont bienvenues; nous y travaillons encore avec plusieurs partenaires potentiels.

Je pense que ça fonctionnerait aussi pour FACiL. Il n’y a pas de requis fixe minimum aux contributions. Nous voulons aussi nous joindre en même temps à FACiL comme membre organisationnel.

@rngadam : @tahini va amener ça au CA. Elle pourra aussi te communiquer le jour et l’heure de notre prochaine réunion en ligne car il faudra que tu viennes nous expliquer le document. À la première lecture, je ne vois pas trop l’utilité d’un telle entente-cadre.

Oui, ça me fera plaisir d’expliquer la valeur de l’entente-cadre. Je vois comme importante la collaboration entre Drave Développement et FACiL puisque nous nos missions se rejoignent. @tahini j’attends donc l’invitation pour ajouter à mon calendrier.

J’aimerais pouvoir ajouter FACiL à la liste de nos partenaires quand nous approchons d’autres partenaires, qu’ils soient du gouvernement, de l’entreprise privée, des organisations civiles ou l’éducation.

Par exemple, hier j’ai présenté au Technocentre TIC Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine et il y avait plusieurs retours négatifs sur la convivialité des outils bureautiques et du système d’exploitation issu du libre.

Ce sujet nous concerne moins (puisque nous nous concentrons sur les systèmes informations au niveau organisationnel). Ça aurait bien de pointer vers les efforts de FACiL de créer une informatique libre et de montrer un lien partenaire.

Bonjour @rngadam,

L’annonce pour la prochain rencontre du CA est à l’agenda du libre:

Tu peux y assister sur demande, en m’envoyant un courriel directement à , je t’enverrai le lien pour la rencontre.

Donc, les points que tu proposes ajouter à l’ordre du jour seraient

  • spécifier des règles pour l’utilisation des forums du libre, pour préciser les zones grises comme Drave Développement.

  • discuter d’une entente de collaboration potentielle entre Drave Développement et Facil, je mettrais le lien vers le google doc etu tu pourras venir présenter ce point.

C’est bien ça?

Je pense qu’il manque le courriel?

Un autre point:

« proposition de la création d’une catégorie organisme « Drave Développement » sur les forums du libre. »

…et aussi un point sur des lignes directrices pour que les documents fondateurs de Drave Développement (qui sont en développement) soit compatible avec un partenariat avec FACiL.

ah, discourse a bloqué l’adresse. c’est secretaire at facil point qc point ca

Hello,

Est-ce que c’était des remarques documentés que l’on peut adresser aux contributeurs de ces logiciels ou c’était une remarque générale sur le sujet?

C’est une chose que l’on entend régulièrement, et qui est bien souvent un préjugé de la part de gens réfractaire aux changements (ce qui est très humain et compréhensible).

Mais c’est aussi un fait pour beaucoup de projets …

C’est vrai si tu regardes Puppy Linux, et faux, si tu regardes Elementary OS :slight_smile:

PS: ça me fait penser à cet article que @lou avait partagé ici et/ou sur masto.

la remarque c’était en deux points:

  • « j’ai essayé d’installé Linux il y a quelques années et j’ai pas réussi donc ce n’est pas aussi convivial que Windows ou MacOS » (j’ai fait la remarque que généralement les usagers n’ont pas à installer ces derniers non plus…)
  • les logiciels libres sont construits par des gens techniques qui n’ont pas de compétences en design alors que le design devrait être avant la construction du logiciel

J’ai dit que j’étais d’accord en général qu’il faut faire des investissements importants dans la convivialité des logiciels (laboratoires d’expérience usagers, revue de design, design centré sur l’usager) et que pour y arriver il faut mutualiser des moyens financiers importants.

J’ai aussi essayé de faire comprendre qu’il faut distinguer convivialité des logiciels de bureautique et des logiciels d’entreprise, cette dernière catégorie n’étant souvent pas du tout convivial non plus dans l’offre du logiciel privateur.

Ou même sinon les logiciels d’infrastructures qui ont des besoins de convivialité très différents, déjà utilisé comme logiciel libre par tous les oligopoles infonuages.

1 J'aime

Oui tout à fait … Le UX/UI c’est un peu comme l’accessibilité Web, ça ne doit pas être la cerise sur le gâteau, mais bien l’affaire de tout le monde dans les équipes de développement, et ça doit être là dès la phase 0 du projet.

Je ne connaissais pas l’Aquiarium, c’est bien léché. Dommage qu’ils se présentent carrément comme les concepteurs de Jitsi, sans aucune mention de celui-ci. Ça fait pas trop « bon citoyen du libre ». Pour Odoo, attention, c’est un gros OpenCore.